Médiévales de Provins 2013

Cette année j’étais de nouveau présent aux Médiévales de Provins. Le thème de cette année est “la magie du feu”. On va dire que la magie n’a pas été totalement présente par rapport aux années précédentes.

J’ai constaté, et apparemment je ne suis pas le seul, qu’il y avais moins de troupes de danse et / ou musiques se baladant dans les rues.
Rien qu’en regardant le programme des concerts dans la collégiale Saint-Quiriace, on trouve 7 intervenants ! Lors du grand défilé, même situation. Sur le programme, il est annoncé 14 troupes, et cela est bien noté “Liste non-exhaustive des compagnies”.
On aurait pu dire que cela tourne et que ces derniers m’évitent mais si d’autres visiteurs ont la même impression, ce n’est pas qu’un ressenti. Et on va dire que j’ai pu resté 1 heure sur un même lieu pour voir passer du monde et constater ceci.
Les invités d’honneur, les Corvus Corax, ne sont pas forcément là pour remonter le niveau. Un seul et unique concert, rien d’autre. On aurait aimé au moins une 2ème représentation le dimanche.

Les 2 spectacles, Les aigles des Remparts et La légende des chevaliers tiennent à leur réputation. Malgré l’entrée payante, les visiteurs en auront pour leur argent, surtout les familles avec enfants. Ces spectacles sont réalisés par des organismes autres que l’Office de Tourisme de Provins. Le premier est réalisé par Vol Libre, le second par Equestrio.

Concernant l’embrassement de la tour César, cela était réussi. Le feu d’artifice était bien dans le thème annoncé qui n’était un feu d’artifice avec de la pyrotechnique à grande hauteur. Cela restait dans le champs de vision de la tour.
Juste un défaut au niveau des lumières publiques qui ont mis du temps à être rallumé (dans la zone à côté du village des lépreux) alors que le public commençait déjà à partir, on va dire que cela n’est pas qu’un peu dangereux.

Les spectacles de feu cette année ont été très peu présent. Les seules troupes en faisant étaient mobiles. Les prendre en photo dans ce cadre n’est finalement pas du tout agréable et voir impossible. Le staff poussant la foule de spectateur au fur à mesure dans des rues qui sont complètement saturées.
Car oui, Porte Saint Jean par exemple, aucun signe de feu, et ce même depuis la place du Châtel et aussi le fossé.
Il est plus agréable d’avoir le public installé « confortablement » pour voir le spectacle aux portes et différentes places de la cité médiévale comme les années précédentes.

Pour le thème du feu, on pouvait retrouver des artisans dont le domaine est la fabrication par cet élément.  Forgerons, souffleur de verres, etc… Ils étaient assez nombreux, ce qui permet d’instruire le public sur plusieurs lieux et rester dans un esprit de partage avec peu de personnes.

Une question que l’organisation devra se poser, que faire en fin de journée voir début de soirée contre les conséquences liées à l’abus des boissons médiévales alcoolisées. Évidemment je ne parle pas d’interdire l’Hypocras (impensable !) ou autres boissons. Mais déjà prévenir le risque (les pauvres bénévoles de la Croix Rouge intervenant déjà sur les conséquences) et bannir les personnes au comportement violent.
En tant que photographe, avec mon matériel, constatant ceci et l’organisation des spectacles de feu, je n’ai pas cherché à rester plus tard dans la nuit.

Des visiteurs m’ont fait remonté le problème des navettes de bus. En effet certains ont dû attendre 1h une navette qui doit normalement passer toutes les 20 à 30 minutes. Ce qui n’est pas toujours agréable surtout sous pluie battante.

On aimerait plus de nouveautés mais aussi conserver certaines choses. Tout un paradoxe.

Bref un bilan mitigé cette année. Présent l’année prochaine ? Peut-être, peut-être pas. Wait & see comme on dit !

Je remercie encore l’office du Tourisme de Provins et le staff qui était très sympathique.

 

[flickr-gallery mode= »photoset » photoset= »72157634157631173″]

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *