Claymore「クレイモア」et son adaptation

Oui je suis vivant ! Je n’avais pas mis à jour mon site depuis un moment. Je vais quand même écrire un peu vu que je n’ai plus le temps pour grand-chose. Pour ne pas changer de l’univers dans lequel je suis à peu près tous les jours, je vais parler d’un manga nommé Claymore「クレイモア」de Norihiro Yagi.

Dans un univers médiéval, les humains se font attaquer par les Yōma, sortes de démon pouvant prendre l’apparence humaine. Ces derniers sont particulièrement attirés les tripes humaines. Pour s’en débarrasser les humains font appels aux Claymores. Ce sont des femmes mi-humaine mi-yōma aux yeux argentés qui portent une grande épée. Elles sont craintes des humains à cause de cela et sont appelés « Sorcières aux yeux d’argent ». Raki, dernier survivant de sa famille décimé par un yōma, rencontre un jour une Claymore du nom de Claire. Cette dernière tue le yōma présent dans son village. Raki n’ayant plus rien à perdre décide de suivre Claire dans ses aventures.

Le style graphique est très joli. Les dessins sont parfois complexe, on voit que c’est très appliqué. Évidemment pour un manga dont les chapitres ne sortent qu’une fois tous les mois on veut du dessin impeccable. Quand au scénario, il devient de plus en plus complexe avec les relations entre les personnages et leur histoire. Niveau combat, évidemment au début c’est un peu mou mais au fur et à mesure ça devient intéressant. Bien sûr ici on aura droit à des jambes coupées, des bras qui volent, des têtes, etc… Âme sensible s’abstenir même s’il existe pire que ça.

Il y a eu une adaptation du manga en animé répartit en 26 épisodes. Il est très bien réalisé niveau graphique, par contre niveau scénario c’est la catastrophe dès que l’animé ne suit plus l’histoire du manga. Et cela à partir de l’épisode 25, ce qui correspond au chapitre 60 du manga. Le manga est donc beaucoup mieux que l’animé qui est quand même regardable.

Sur les tomes du manga déjà sortis en France, il y a déjà pas mal d’erreur ou de mauvais choix dans l’adaptation du manga en français. Dont les plus importants :

– « Exaltée » au lieu d’ « Eveillé » 覚醒者 (かくせいしゃ), en japonais la traduction littérale est bien « Eveillé ». Ce mot est loin du terme « exalté » qui est un peu hors contexte par rapport à l’histoire du manga. Les claymores deviennent « éveillés » certes en ayant atteint un stade d’exaltation ou de plaisir assimilé au plaisir sexuel mais ce n’est que l’état pour accéder à ce niveau d’éveil. Le mot « Eveillé » veut plutôt faire allusion à un état physique, alors que « Exalté » à un état mental. C’est le terme à polémique parmi les mots choisis.

– « Démon » au lieu de « Yoma » 妖魔 (ようま), qui serait plutôt la traduction littérale en chinois des kanji. En japonais cela signifie fantôme ou apparition. Mais ici je le considèrerai plus comme un nom qu’autre chose.

– « Energie démoniaque » au lieu de « Yoki » 妖気 (ようき), la traduction littérale ici étant bizarre, surnaturel. Encore une fois, vu le contexte c’est plutôt un nom au lieu d’avoir deux longs mots à introduire dans les bulles du manga.

– « Miria la chimère » au lieu de « Miria la fantôme » 幻影 (げんえい) の ミリア. Je ne vois pas en quoi son surnom vient de chimère vu qu’elle se déplace à une vitesse extrême pendant un court moment créant ainsi une illusion. 幻影 signifiant bien fantôme en plus (d’après le dictionnaire c’est un nom signifiant fantôme, vision, illusion).

– Galatéa ガラテア transformé en Galatée, cela fait beaucoup moins joli.

– De petite chose qui ont été francisé mais qui passe quand même comme Thérésa テレサ qui devient Thérèse et Ophélia オフィーリア qui devient Ophélie.

La personne qui s’occupe de l’adaptation s’engage sur une pente raide au vue du futur de la série. On aurait préféré une page avec une explication des termes comme dans les éditions de Young GTO ou alors un astérisque dans la page même. Cela fait un peu comme le nom des techniques dans le manga Naruto. Dans ce dernier, c’était une catastrophe au début avec par exemple le nom d’une technique de ninja du héros appelé « Rasengan », transformé dans l’édition française en « l’orbe tourbillonnant ». Cela c’est calmé dans les derniers tomes et l’on a le nom de la technique en japonais (en rōmaji évidement) avec la traduction écrit en petit juste en dessous. Il y a des noms propres donc qui n’ont pas à être traduit littéralement en français. Il y a une limite à francisé les termes qu’il ne faut pas dépasser je pense. Une des éditions quasi-irréprochable sur l’un des mangas à succès du moment est Bleach.
J’espère fortement que les prochains tomes de Claymore seront épargnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.