Claymore 「クレイモア」(Suite)

Je reviens sur l’article précédent que j’ai écrit sur Claymore.

En effet certains termes peuvent être remis dans leur contexte. Comme Miria la Chimère, étant donné que Chimère peut faire allusion à une illusion. Ici l’adaptateur à rechercher un terme poussé quand même par rapport à Miria la fantôme qui donne une idée très nette directement dans l’esprit du lecteur du pouvoir de la demoiselle. De plus qui utilise le mot chimère pour désigner une illusion de nos jours? Je devrais faire un petit sondage dans mon entourage sans avoir les hypocrites qui regardent dans leur dictionnaire avant de répondre. Si l’adaptateur veut faire pareil avec tous les autres termes, le manga va devenir très vite assez lourd.

Ensuite l’édition française devient de plus en plus pire. La typographie du nom de la série à changer sur la couverture. Nous offrant quelque chose d’assez affreux. Cela a été changé pour que les jeunes lecteurs puissent mieux lire le titre du manga dixit Glénat. Il est vrai qu’il y a beaucoup de gens qui ne savent pas bien lire pour ne pas comprendre les caractères gothiques originaux. Vous pouvez vous faire votre idées sur ces 2 images l’une étant la version originale et l’autre réalisée par Glénat. Chacun se fera sa propre opinion.

 

Je devrais rappeler que c’est une œuvre d’un auteur japonais et non français et que l’on devrait au minimum rester dans l’esprit du pays référant. Même si l’auteur veut éviter certains clichés japonais, on ne doit pas déformer l’œuvre. On ne doit pas transformer le manga en bd avec un texte à 100% francisé. D’ailleurs si on est pas habitué ou intéressé à la culture japonaise, pourquoi on achète des mangas? Bref si on veut du texte 100% français, il vaut mieux acheter des bd européennes au lieu de mangas.

En regardant l’animé on peut d’ailleurs se rendre compte parfois qu’il y a vraiment des termes qui sont mal passés dans le manga français. Puisqu’ici on a une lecture à voix hautes du manga presque à tous les dialogues.

Quand à ceux qui peuvent penser à l’influence des scandtrads, je répondrais simplement que parfois les mangas sont traduits par des fans et passionnés qui connaissent beaucoup mieux l’auteur, la série et ses références que d’autres personnes, suivez mon regard.

***

Ce post trainait depuis un moment dans mes cartons. Après recherche j’ai trouvé la réponse des traducteurs sur Internet disponible ici :

Claymore, ses fans, ses traducteurs

Lettre des traducteurs aux fans de Claymore

Cela apporte des éclaircissements. Au final, les choix des traducteurs sont bien expliqués et on comprend mieux ces derniers. Evidemment on peut pas les avoirs au début ou à la fin d’un tome en vente, dommage bien sûr.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.